À bas les résolutions du jour de l'an - Nutrition

À bas les résolutions du jour de l'an - Nutrition



 

Article de nutrition

Par Karine Blouin, technicienne en diététique & Isabelle Mignault, Dt.P. nutritionniste-diététiste

Groupe effiScience

Avec la fin du temps des fêtes, beaucoup peuvent se sentir coupable des excès alimentaires faits durant cette période les menant à prendre des résolutions de perte de poids avec des objectifs difficilement atteignables et un plan de nutrition trop serré. C’est souvent dans ce temps de l’année que l’on voit surgir de manière agressive toutes sortes de diètes, de cures de détoxification ou de pilules amaigrissantes. Toutes ces méthodes se vantent d’être des solutions simples, rapides, efficaces et miraculeuses. Malheureusement, ils ne fonctionnent pas à long terme.  

Comme l’exprime l’un de ces bons vieux dictons : à chaque problème sa solution. Il se trouve qu’y aller graduellement s’avère une excellente méthode pour retrouver une nutrition équilibrée et saine. Par exemple, vous avez l’habitude de boire cinq cannettes de cola par jour. Au lieu de se dire : « Je ne boirai plus jamais de cola », vous pourriez commencer par diminuer graduellement en commençant par : « Je boirai seulement trois cannettes de cola par jour », pour éventuellement continuer à réduire au fil du temps.

Vous devriez vous fixer également un objectif à la fois (et non quinze!). Le but est évidemment de le maintenir à long terme, il vaut donc mieux se donner le temps de bien l’intégrer dans ses habitudes de vie. Le poids ne veut pas tout dire et n’est pas le seul représentant de la santé! Au lieu de se fixer comme objectif un chiffre sur la balance à atteindre, visez plutôt des changements d’habitude de vie axé sur une nutrition équilibrée.

«Le poids ne veut pas tout dire et n’est pas le seul représentant de la santé!», selon Isabelle, notre nutrionniste.

Le plus important, surtout, c’est votre bien-être. Laissez tomber la culpabilité! Suivez une alimentation variée et équilibrée tout en savourant avec plaisir. Adoptez une saine relation avec la nourriture. Partagez des repas en famille et entre amis. Profitez surtout du moment présent! 

Le piège des solutions miracles, rien à voir avec une saine alimentation

Comprendre la mécanique du corps en matière de nutrition

Les diètes amaigrissantes mènent à une restriction calorique relativement sévère afin d’obtenir une perte de poids rapide. On pense alors perdre beaucoup de gras, puisque selon la logique, le corps doit aller puiser dans ses réserves graisseuses s’il n’obtient pas suffisamment d’énergie par les aliments. Détrompez-vous! Ce n’est pas tout à fait cela qui se passe. Le corps va surtout aller puiser dans ses réserves de muscles et de glycogènes, qui sont gorgées d’eau. Ainsi, les 10 livres perdues en une semaine sont principalement de l’eau, et non du gras. Décevant, n’est-ce pas?

La privation n'est pas la solution vers une nutrition plus saine!

 

 

 

 

 

 

 

La privation n'est pas la solution vers une nutrition plus saine!

Le plus important, surtout, c'est votre bien-être. Laissez tomber votre culpabilité!

Alors, vous tentez par d’autres moyens extrêmes comme la privation pour arrive à vos fins. Cependant, la privation mène à la surconsommation. En effet, il existe un phénomène appelé la restriction cognitive. À la manière d’une roue, la privation peut entraîner une mauvaise relation avec la nourriture.

Après un certain temps, le fait de s’imposer des restrictions alimentaires conduit à une surconsommation ainsi qu’à de la culpabilité. Comment briser ce cercle vicieux? En arrêtant de s’imposer des privations, tout simplement! Tous les aliments font partie d’une saine alimentation, il ne devrait pas y avoir d’interdit ni de culpabilité. Bien sûr, le quotidien doit quand même comprendre un vaste choix d’aliments plus nutritifs afin de rester en bonne santé.

Le phénomène du « tout ou rien »- Réponse psychologique à une privation nutritionnelle

Simon coupe dans son alimentation 

Afin d’expliquer ce phénomène, prenons Simon comme exemple. Simon est un amateur de gâteau. Il décide de se fixer des objectifs et de tout mettre en œuvre pour y arriver. Il change alors complètement son mode de vie du jour au lendemain et il tient à compléter le tout parfaitement, sans aucun écart. Alors, lorsque l’inévitable survient, Simon craque, tout est fini. Il se culpabilise et il se dit : « Ah! Que je ne suis pas bon! » C’est alors que Simon décide de tout laisser tomber et retourne à ses anciennes habitudes, voir même pire. 

Nous ne devons pas chercher la perfection, mais bien l'équilibre dans sa nutrition

Dans l’histoire de Simon, on comprend alors qu’un repas ou qu’un aliment en soi ne définit pas l’alimentation en sa globalité. Il est important de faire la juste part. Ce n’est pas parce qu’on a mangé un morceau de gâteau que tout est fichu. Nous ne devons pas chercher la perfection, mais bien l’équilibre (qui est d’ailleurs beaucoup plus facile à maintenir à long terme). L’équilibre apporte également plus de bonheur et de joie au quotidien.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ici!

Karine Blouin, technicienne en diététique & Isabelle Mignault, Dt.P. nutritionniste-diététiste

Groupe effiScience 16 janvier, 2020
Facebook LinkedIn